Quand subventions riment avec prévention : les TPE, pensez-y !

Publié le 06 juillet 2021
Les entreprises de moins de 50 salariés n’échappent pas aux accidents de travail et aux maladies professionnelles.

SubvTPE-250x140.jpgElles n’en mesurent pas souvent les impacts sur leur activité et surtout leur trésorerie. En effet, avec les coûts indirects, cela peut devenir catastrophique, que ce soit financièrement et surtout humainement.  C’est surtout par manque d’information et quelquefois par manque de temps que les chefs d’entreprises méconnaissent les aides que la Carsat peut leur apporter.

Ces incitations financières couvrent une partie des investissements en équipements, en formation, ou en études et visent à améliorer les situations de travail des salariés en diminuant les risques d’accidents du travail et maladies professionnelles.

VOIRE TOUT SIMPLEMENT CONTRIBUER AU BIEN ETRE DES SALARIES

« Que tu sois boulanger, maçon ou paysagiste, tu sais que la vie d’un de tes salariés qui est peut-être devenu ton ami, vaut plus que quelques centaines d’euros dépensés pour le bien-être de tous ».

Alors, avant que ce ne soit trop tard, contacte la direction des risques professionnels .

Les préventeurs t’aideront dans tes démarches. Et continue de travailler dans la joie et la bonne humeur.

Ha, j’oubliais ! pense à demander à tes salariés quels sont leurs souhaits et attentes : ils ne sont sans doute pas très éloignés des tiens.

Et si tu as des élus CSE, fonce, c’est le moment de recueillir leur avis.

Alors à bientôt,

 

David CHETANEAU – Collège salariés CGT FO - CTR2