Le risque routier

Le risque routier en Bretagne est le premier risque de mortalité au travail.

20% des accidents de travail mortels sont des accidents de la route en mission.
Environ un mort par quinzaine dû à un accident du travail de la circulation.
Chaque semaine, 75 accidents de travail de la circulation nécessitent un arrêt de travail.
En moyenne, 65 jours d’arrêt de travail par accident.
14 millions d’euros de dommages corporels dus aux accidents de trajet graves survenant dans le cadre professionnel.

Pourquoi s’en préoccuper ?

Le risque routier est trop souvent associé au comportement individuel et donc à la sphère privée : ce risque est donc sous-estimé, voire ignoré par les entreprises alors qu’il concerne tous les secteurs d’activité.
Un véhicule sur trois en circulation est utilisé pour le travail.
80% des PME n’ont pas de plan de prévention du risque routier.
Le risque routier engendre des coûts indirects : perte matérielle, perte de clientèle, remplacement du véhicule, image de marque ternie

Que pouvez-vous faire pour l’éviter ?

La Carsat Bretagne vous propose de mettre en œuvre une démarche de prévention du risque routier en 3 temps :

L’évaluation des risques
Identifier les principaux facteurs de risque, repérer, parmi ces facteurs, ceux sur lesquels il est possible d’agir, dégager des recommandations d’action permettant la mise en place d’un plan de prévention. Pour cela :

  • Recenser les déplacements pour mission
  • Mesurer la sinistralité
  • Analyser l’organisation des déplacements
  • Analyser la gestion du parc
  • Analyser la gestion des communications
  • Analyser la gestion des compétences liées à l’utilisation d’un véhicule.

Le plan d’action
Il décrit la nature et la chronologie des actions à développer dans l’entreprise, qui vont concerner les 4 domaines d’actions suivants : le conducteur, le véhicule, l’organisation du travail, la communication lors des déplacements.

Le suivi et l’amélioration du plan d’action
Il est essentiel pour la réussite et la pérennisation du programme. Il doit permettre : de suivre l’évolution du risque routier, de mesurer l’efficacité des actions engagées, de modifier, de compléter ces actions. Pour vous aider dans votre démarche de prévention, vous pouvez disposer de l’accompagnement par des techniciens, d’une documentation gratuite et ciblée, ou vous pourrez vous inscrire à une formation.
Il existe également des Clubs Sécurité Routière en Entreprise (SRE) auxquels vous pouvez adhérer.

A quoi servent les clubs Sécurité Routière en Entreprise ?

Afin de diminuer les dommages humains, sociaux et économiques occasionnés par les accidents sur la route lors de l’exercice de nos diverses activités professionnelles, chaque département breton a constitué un Club qui rassemble des entreprises motivées pour agir.
Chaque SRE s’est fixé pour objectifs principaux :

  • la mobilisation des entreprises autour de la maîtrise du risque routier,
  • la valorisation des actions mises en place par ses membres,
  • le partage des connaissances et des expériences, des moyens d’actions, des ressources matérielles,
  • la pérennisation des efforts déjà entreprise,
  • la veille juridique,
  • la promotion d’actions régionales de Sécurité routière en participant, par exemple, à la "Semaine de la Sécurité routière" renouvelée chaque année en octobre.

DOCUMENT(S) ASSOCIE(S)