Les risques particuliers

Les chutes de hauteur et les TMS ne sont pas les seuls risques rencontrés dans l’activité de bâtiment et de travaux publics. La partie suivante introduit d’autres thématiques (risques, métiers, différents publics…).

Les toitures fragiles

Chaque année, en Bretagne, on recense environ 100 cas de chutes de hauteur, graves ou mortelles au travers de toitures fragiles. Ces accidents du travail surviennent car les toitures fragiles sont constituées de matériaux opaques qui ne donnent pas l’impression de fragilité (plaque de fibrociment, amiantée ou non, tôles rouillées, charpente vétuste,…) ou au travers de matériaux translucides (verres, lanterneaux,…) dont la résistance n’est plus garantie avec le temps.

L’analyse des accidents recueillis par l’Assurance Maladie Risques Professionnels met en évidence que:

• 46 % des accidents du travail surviennent lors d’une intervention de moins d’une journée
• 18 % dans la première demi-heure de travail (dont un tiers en accédant au poste de travail)
• 9 % lors d’interventions en urgence (grêle, tempête…).

Ces accidents touchent les professionnels qui interviennent lors des travaux de couverture (couvreurs, charpentiers) mais également des agents techniques qui démoussent, réparent une fuite ou réalisent la maintenance des systèmes d’aération. Ce sont aussi des peintres, maçons, électriciens et même des enfants qui récupèrent leurs ballons sur les toits. Ces accidents qui se produisent lors de la construction, l’entretien et la maintenance des bâtiments ont de lourdes conséquences humaines, économiques et juridiques.

Les TPE maçons

La construction de pavillons et les petites opérations de maçonnerie sont des activités qui comportent de nombreux risques. Les accidents du travail et les maladies professionnelles (AT/MP) sont principalement dues aux chutes et aux manutentions. Des mesures de prévention permettent cependant de préserver la santé des salariés et des entreprises.

Pour passer dès maintenant à l’action, voici 8 solutions concrètes à mettre en œuvre. Elles permettent de limiter les principales causes d’accidents et de maladies qui touchent la profession.

  1. Equipez vos plates-formes de garde-corps
  2. Protégez les trémies d’escalier
  3. Equipez les rives de dalle de protections
  4. Aménagez les abords et les accès à la construction
  5. Equipez et organisez le chantier pour réduire les efforts physiques
  6. Améliorez l’hygiène sur les chantiers
  7. Raccordez-vous au réseau d’électricité définitif
  8. Utilisez du matériel ergonomique pour réduire les efforts physiques

L'accueil des nouveaux

Consultez la page Accueil des nouveaux.

 

Bibliographie

Consultez les documents :

L'amiante

Consultez la page Risque chimique.

fleche-haut
Partager :
  • twitter