PréventiCoupe

Le travail au couteau est au cœur des métiers de la viande de boucherie, de la viande de volaille et du poisson. Malgré une évolution des process et des outils de production, le couteau reste l’outil de travail le plus répandu.

Pourquoi se préoccuper de la gestion des couteaux dans mon entreprise ?

RP044_Logo_Selection.jpg

Pour qu’un couteau assure sa fonction essentielle qui est de couper, il faut l’entretenir et faire en sorte de conserver une bonne qualité de coupe tout au long de la journée de travail.


Dans la filière viande, plus de 60% des couteaux* coupent mal et ceci pour différentes raisons, notamment :

  • L’affûtage et l’affilage ne sont pas toujours efficients. Les techniques d’affûtage et d’affilage font rarement l’objet de formations régulières et adaptées.
  • Les couteaux ne peuvent plus être affûtés et affilés correctement du fait de leur détérioration par le nettoyage et la désinfection
  • Le petit matériel d’entretien et de transport (fusil, broches croisées, coutelières…) détériorent les couteaux par des chocs ou des utilisations non adaptées.

* Source : INRS 2017

Quels sont les risques pour vos salariés et votre entreprise ?

Travailler avec un couteau qui coupe mal ou ne coupe plus peut :

  • Favoriser l’apparition de TMS (le salarié force, fatigue, s’énerve)
  • Avoir un impact sur la qualité de coupe (précision du geste, aspect de la viande)
  • Détériorer la productivité (rendement matière) au poste de travail.

Que pouvez-vous faire pour les éviter ?

Pour limiter les risques liés au pouvoir de coupe du couteau, la démarche « PréventiCoupe » vous permet d’avoir une approche globale et vous propose des solutions pour optimiser la qualité de vie au travail de vos salariés.
Intégrée à votre démarche de prévention des TMS, cette démarche se focalise uniquement sur l’outil de travail « couteau ». Elle doit être conduite en mode « projet » afin d’appréhender le pouvoir de coupe dans sa globalité.

PréventiCoupe : une démarche en 3 étapes

1 - Le diagnostic
Il s’agit de réaliser un état des lieux comprenant une étude de la globalité des paramètres influençant le pouvoir de coupe du couteau. Ceci, en y associant tous les acteurs de l’entreprise. Cette étape permet de comprendre la situation initiale pour ensuite dégager des solutions.

2 -La création d’un plan d’actions
Des mesures techniques / organisations ainsi que des formations « affûtage/affilage », animées par des organismes référencés par le réseau Assurance Maladie Risques Professionnels, seront planifiées à court / moyens et long terme

3 - La transformation des situations de travail
Les transformations seront évaluées par le biais d’indicateurs de suivi :

  • Satisfaction des opérateurs
  • Durée et fréquence de l’affûtage et de l’affilage
  • Contrôle du pouvoir de coupe
  • Consommation des couteaux.